Sécurisation des réseaux
d’eau potable par
détection d’anomalies
de qualité dès les premiers signes

Meilleure gestion des risques

  • Identification immédiate des incidents accidentels ou malveillants: ouverture de bornes incendie, pollution, intrusions sur le réseau, etc.
  • Caractérisation et localisation de l’impact d’un incident.
  • Prise en compte des spécificités d’un territoire de manière pérenne ou ponctuelle: zone sensible, ressource fragile, contraintes opérationnelles, etc.

Conformité réglementaires

  • Vers un objectif « 0 » non-conformité liée aux opérations: pollution bactérienne, pollution particulaire liée à des travaux ou interventions sur les réseaux, incidents sur la chaîne de production, etc.
  • Support à la mise en œuvre des nouvelles exigences réglementaires, notamment celles introduites par les Plans de Gestion de la Sécurité Sanitaire de l’Eau (PGSSE).
  • Identification d’anomalies sur le réseau telles que: retour d’eau, eaux rouges, eaux turbides, consommation inhabituelle de chlore, etc.

Excellence opérationnelle

  • Amélioration globale du processus de production de l’eau: modifications au niveau des usines de traitement, injections de chlore, élimination des THM, etc.
  • Surveillance continue de la stabilité de la qualité de l’eau distribuée au fil du temps.
  • Réduction des variations perçues au niveau de la qualité de l’eau du robinet: goût, odeur ou couleur.